Poster un commentaire

Concert Alcazar

 Concert à L’Alcazar, Marseille:

 

Vu par ZibelineDerniers feux d’une saison musicale 2014-2015 bien pensée à l’Alcazar !

Voix enchanteresses et piano festif !

• 30 mai 2015, 20 juin 2015 •

Derniers feux d'une saison musicale 2014-2015 bien pensée à l'Alcazar ! - ZibelineOn butine régulièrement, avec plaisir, dans la programmation musicale de l’Alcazar, bien pensée, riche, diverse et… gratuite ! Le 30 mai, l’ensemble vocal féminin Hymnis, dirigé avec élégance et minutie par Bénédicte Pereira, était l’invité de la bibliothèque municipale. On a rêvé, en leur compagnie, l’espace d’un concert-conférence, rencontré des êtres fantastiques mis de côté depuis l’enfance. On s’est laissé guider par un duo complice, initiateur du cycle « Une livre de musique », égrenant tout au long de la saison des moments appréciés du public, porter par l’éloquence de Lionel Pons et sa science musicologique rare, par l’expression littéraire de Marie-Anne Baillon et ses délicieuses lectures… Et l’on a cru reconnaître, au détour d’une nouvelle de Camille Mauclair ou d’un poème de Leconte de Lisle, de pièces vocales originales (la plupart écrites par des compositrices), quelques « Nymphes », « Sirènes » et autres « Elfes »… Les voix aériennes, éthérées et enchanteresses ont rendu grâce à Pauline Viardot, Léo Delibes, Lili Boulanger ou Cécile Chaminade, pour le plaisir des amateurs de beau chant et d’étonnantes découvertes. De la haute couture musicale… et du sur mesure !

« Piano et compagnie »

Le 20 juin, on fêtait avec un peu d’avance la Musique dans la grande salle de conférence, une nouvelle fois bien remplie. Pour la dernière manifestation de la saison, quant à la musique classique, un nouveau piano, offert par Scotto Musique, est officiellement inauguré et l’on convoque de merveilleux pianistes (venus gracieusement!) pour l’entendre résonner. C’est Michaël Dian (on oublie que le directeur artistique du Festival de Chaillol est aussi un fin musicien) qui magnifie Bach pour un retour à la scène après de longues années de « sommeil » : il nous offre un formidable moment d’émotion et une Partita sculptée au plus fin des ciseaux sonores. Laura Caravello redouble de féerie virtuose dans Ondine de Ravel quand Frédéric Isoletta nous livre avec brio d’éclectiques opus de Ligeti et John Cage. Le feu d’artifice prend des couleurs quand Joël Versavaud entonne Scaramouche de Darius Milhaud en duo avec Laura Caravello, au fil des suraigus striant l’air du piccolo voltigeur de Jean-Louis Beaumadier, ou de l’expérience du concert d’une toute jeune interprète Rachel Nguon (même pas 11 ans!) qui passe sans ciller de la flûte au violon sous le regard bienveillant de Véronique Poltz au clavier ! En bouquet final, c’est la Troupe Lyrique Méditerranéenne entraînée par Mickaël Piccone qui donne un avant goût de son nouveau spectacle festif « Traviata ne mourra pas !» qu’on découvre avec Valérie Florac au piano. JACQUES FRESCHEL Juin 2015

Photos Alcazar : Hymnis, MichaëlDian © M-A Baillon

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :